Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Aux charmes, citoyens ! Aux ormes, citoyens ! - Vive les vers verts ! - par le poète Eric ENDERLIN - 2021-2022 à PARIS07 - Agriculture / Foxoo
Local-events / Vos évènements relayés sur Twitter GUIDE   SUIVRE
Ma ville   Mes évènements   Annoncer un évènement
Source : Eric Enderlin, poète Publié le 31/10/21 | Vues : 175

Aux charmes, citoyens ! Aux ormes, citoyens ! - Vive les vers verts ! - par le poète Eric ENDERLIN - 2021-2022 à PARIS07 / Agriculture

Du 31 octobre 2021 au 28 février 2022 à PARIS07 (75).

Communiqué

Tout au long de l'année, le poète Eric ENDERLIN (ou plutôt ENDERLIN l'Enchanteur) vous propose ses rendez-vous poétiques ici et ailleurs, voire là-bas.

En 2022, le poète Eric ENDERLIN présente : "Un seul hêtre vous manque et tout est singulier". Florilège de poèmes ayant pour thème "l'arbre". Vive les vers verts !

-- Traits d'esprit et jeux de mots --

Hêtre ou ne pas hêtre, telle est ma raison !
Hêtre ou ne pas hêtre, tel est mon sermon !
Hêtre ou ne pas hêtre, telle est la frondaison (la foliation)

Hêtres ou cent mille hêtres et tout est surpeuplé

Hêtre ou ne pas hêtre, c'est oui ou c'est non !

Un seul hêtre vous manque et tout est déboisé !
Un seul hêtre vous manque et tout est peuplier !
Un seul hêtre vous manque et tout est décimé !
Un seul hêtre vous manque et tout est démeublé (ratiboisé, sous-peuplé, démembré)
Un seul hêtre vous planque et tout est camouflé
Un seul hêtre vous manque et tout est clairière
Un seul hêtre vous manque et tout est déforesté

Le hêtre et le néant
Ne pas hêtre dans son assiette
Un hêtre humain
Hêtre et avoir

Un seul hêtre vous manque et tout est oublié
Un seul hêtre vous manque et tout est résilié
Hêtre ou ne pas hêtre, tel est le crayon
Hêtre ou ne pas hêtre, tel est mon ancêtre
Hêtre ou ne pas hêtre, tel est le talion
Hêtre ou ne pas hêtre, telle est la ségrégation

Un seul hêtre vous manque et tout est singulier

Stère ou pas stère, telle est la question
Stère ou pas stère, tel est mon ministère
Stère ou pas stère, telle est ma combustion (ration)

Un seul stère vous manque et tout est fumée

Mon faux sapin, joie du furet, que j'aime ta fourrure ...
Mon gros sapin, foi de goret, que j'aime ta hure ..
Mon haut sapin, bois des futaies, que j'aime ta pâture ... (ton armure, ta parure, ta cambrure, ta froidure, tes morsures, tes injures, ...)

Do, ré, mi, fa, saule, la, si, do
Saule meunière
Saule végétal
Droit du saule

L'érable de La Fontaine

Les droits de l'orme et de tous les siens
Les droits de l'orme et du citoyen, des six païens, des six doyens, des six aryens, des bons à rien, des six indiens et de l'Homo sapiens
Les droits de l'orme et du mitoyen
L'orme ne naît pas orme, il le devient
L'orme, cet être étrange
Des souris et des ormes
Passer l'orme à gauche
Veillée d'ormes
Avec ormes et bagages
Frères d'ormes

Aux ormes, citoyens !

Les sept pêchers capitaux
Un pêcher mortel
Pêcher à la ligne

Aller au bouleau
Un bouleau de printemps
Un petit bouleau
Un bouleau à pâtisserie
Hêtre au bout du bouleau
Mettre le bouleau sous la gorge de quelqu'un
Jouer du bouleau
Retourner le bouleau dans la plaie
Hêtre un second bouleau
Un brouillard à couper au bouleau

Six troncs
Mille-feuille
Vieille branche
Jean Racine
Je bois un verre
je bois du noir
Sève-qui-peut

Je cèdre à la tentation
Cèdre ou bien cidre, telle est la végétation

Cyprès de vous

Séquoia ? c'est quoi ça ?

Frêne dans un virage

Mais, houx, et, donc, or, ni, car
Houx sommes-nous ?

Se porter comme un charme
Un charme naturel
Rompre le charme
Un charme fou

Aux charmes, citoyens !

Se vendre comme des petits pins
Manger son pin blanc avant son pin noir
Pour une bouchée de pin
Du pin et des jeux
Un gagne-pin
Ne pas manger de ce pin-là
Faire passer à quelqu'un le goût du pin
Avoir du pin sur la planche
Arbre à pin

Se noyer dans un verre d'eau
Noyer le poisson

Oeuf mimosa

A l'aulne de ...

Chêne de vie
Briser ses chênes
Chêne de montagnes
Réaction en chêne

Âtre ou ne pas âtre, tel est le tison
Un seul âtre vous manque et tout est consumé

Un seul autre vous manque et tout est effeuillé

Sauter du platane à l'âne
On ne force pas à boire un platane qui n'a pas soif
Des oreilles de platane
Faire le platane pour avoir du son

Je ploie donc je plie
Je pousse donc je fruit
Je planche donc je scie
Je brûle donc je suie
Je branche donc je buis

Bon if
Administrat'if
Admirat'if
Subvers'if
Transgress'if
ConIFère

Hévéacaciabricotier

Epicéamandierable

Acajous, bijoux, cailloux, choux, genoux, hiboux, joujoux, poux

Un baba au rhum est baba sous un bas baobab

Mélissandre, Cassandre et Alexandre se rendent sous un palissandre

En parler à son mélèze
Se sentir à son mélèze
Mettre quelqu'un à mélèze
Vivre à son mélèze

--- Poème d'un hêtre dans tous ses états ---

Hêtres en deuil

Un hêtre qui a été
A fini en fût
Au début
D'un bel été

Eric ENDERLIN

--- Narcissiques marsaults ---

En ces bocages où les ruisseaux
S'entremêlent sous des ciels pleureurs,
Dansent, sur des berges de fraîcheur,
Ceux qui marquent les lieux de leur sceau ;

Ils ont épousé la terre et l'eau
Pour le meilleur et pour leur malheur,
Vivent de l'air qui les rend songeurs
Quand celui-ci caresse leurs flots ;

A longueur de temps, peuplés d'oiseaux
Voyant en eux seigneurs protecteurs,
Ils admirent leur reflet flatteur
Dans la transparence, les marsaults.

Eric ENDERLIN

--- A l'automne de sa vie ---

A la fin des années
Quand la vieillesse est reine,
Apparaît condamnée
Sa silhouette en peine

Quand le froid l'envahit
Ses membres se disloquent,
Son corps et ses habits
Se transforment en loques

L'arbre perd ses cheveux
Jusqu'à devenir chauve,
Il n'a plus dans les yeux
Sa crinière de fauve

Atteint de calvitie,
Déchiré, dénudé,
Il voit la canitie
De l'hiver l'étouffer ...

Eric ENDERLIN

--- L'arbre nu ---

En naufragé solitaire
Au milieu de sa mer
De feuilles par terre,
Il vit l'enfer
De l'hiver
Sur son
Île.

Eric ENDERLIN

--- Brocéliande ---

Des légendes enfouies dans mes entrailles,
L'une encore me fait croire aux fées,
Me plonge dans un moi lointain
Où de sylvestres arcanes
Qui enchantent Merlin
Couvrent de mystères
Des clairières
Où les jours
Sont mes
Nuits.

Eric ENDERLIN

--- Les saisons ---

Au printemps, l'arbre feuille
L'été, c'est un millefeuille
En automne, il s'effeuille
Et l'hiver, il prend le deuil

Du berceau au cercueil
Reste le nid du bouvreuil

Eric ENDERLIN

Toutes les "apparitions" du poète Eric ENDERLIN sont à découvrir sur les sites à vocation littéraire, culturelle et artistique



Poésie de Porte en Porte - Eric ENDERLIN poète -


Partager :
Facebook

Aux charmes, citoyens ! Aux ormes, citoyens ! - Vive les vers verts ! - par le poète Eric ENDERLIN - 2021-2022 à PARIS07  - Poésie de Porte en Porte - Eric ENDERLIN poète -